Frenchman Eric Tanguy is one of the major composers of our time.‘                                                                       (Kaija Saariaho)

 

La rematérialisation du son auquel aspire Eric Tanguy suppose de nouvelles lettres de noblesse accordées au lyrisme, à la puissance, à l’énergie, aux volumes, aux forces, au plaisir de jouer, d’entendre et d’écouter, en un mot, à Dyonisos.‘                                                                                                             (Michel Onfray – Vogue)

 

‘(…) un des exemples les plus enthousiasmants d’une musique savante d’aujourd’hui, à la fois riche par son imaginaire, superbement construite et accessible au plus grand nombre. L’orchestre d’Eric Tanguy est voluptueux, mais la tension dramatique est toujours présente. (…) Peu de compositeurs français savent manier la matière orchestrale avec autant de force jubilatoire et de maîtrise structurelle.‘                                                                                                                                 (Olivier Bellamy – Le Monde de la Musique)

 

Eric Tanguy est désormais l’une des figures essentielles du paysage de la création musicale française. (..) Cet univers cultive une joie du rythme, un rythme des flux, un flux perpétuel de la couleur, dans un langage précis, raffiné et lumineux.‘                                                                                                  (Piano Magazine)

 

Tanguy est probablement celui qui, aujourd’hui, en France, poursuit avec le plus de brio la lignée des grands orchestrateurs.‘                                                                                                                                           (Jacques Bonnaure – La Lettre du Musicien)

 

Eric Tanguy (..) s’inscrit dans la grande lignée des compositeurs français de Claude Debussy, Maurice Ravel et Albert Roussel, jusqu’à Henri Dutilleux.‘                                                                                               (André Delacroix – Le Nouvel Observateur)

 

‘(..) si la musique d’Eric Tanguy peut être facilement taxée d’intelligente, on lui rendra plus sûrement justice en l’abordant sous un angle plus ludique, en mesurant tout simplement sa capacité de nous mettre sous tension (..). Ainsi, il suffit à Eric Tanguy d’allier énergie et luxuriance pour créer un espace sonore formidablement expressif.‘                                                                           (Mathias Heizmann – ARTE)

 

“Incanto” (..) quivers with exuberance and intoxication with orchestral sound, to the extent of having all of the instruments on stage playing for most of the time. It’s a nice bright fanfare of a piece, a happy opening.‘                                                                                                                                                                  (Anne Midgette – The New York Times)

 

Eric par G+¬rard Fromanger

Eric Tanguy by Gérard Fromanger